Le plan de déconfinement des transports en Île-de-France

Mis à jour : mai 4


Valérie Pécresse a dévoilé les premiers plans du plan de déconfinement dans les transports parisiens.


Autour d'une interview au JDD, la présidente de la région Île-de-France et de l'autorité des transports IDF Mobilités, Valérie Pécresse dévoile son plan de déconfinement en Île-de-France, un plan qui passe par les transports.


La région la plus peuplée de France va devoir faire un déconfinement XXL dans les transports. Valérie Pécresse prévient tout de suite : amende en cas de non-port du masque, distanciation sociale, gel hydroalcoolique tout est prévu dans les transports.


Pour le masque


Valérie Pécresse le réclamait haut et fort, il sera désormais obligatoire dans les transports en commun. La présidente d'IDF Mobilités rajoute que «IDF Mobilités a commandé 2 millions de masques en tissu» pour tous les détenteurs d'un passe navigo.


« Nous sommes aujourd'hui en capacité de distribuer des masques chirurgicaux pour tous les voyageurs aux entrées des gares pendant les 3 premières semaines du déconfinement » Valérie Pécresse au JDD.

La présidente de la région rajoute qu'une amende sera octroyée à tous ceux qui ne respectent pas l'obligation du port du masque, pas une amende de 135€. Le gouvernement a dit hier que les services de sécurité des opérateurs pourront mettre contravention avec le prolongement de l'état d'urgence sanitaire.


Pour les gestes barrières


Valérie Pécresse indique ses demandes aux deux opérateurs, RATP et SNCF, elle veut 300 distributeurs de gel hydroalcoolique en libre service dans les stations et les gares les plus fréquentées du réseau.

Du gel hydroalcoolique sera en vente dans tous les guichets annonce la présidente d'IDF Mobilités.


Pour la distanciation sociale


« Les Franciliens devront rationner leur usage des transports en commun » indique Valérie Pécresse.

Pour ce faire un siège sur deux sera condamné dans tous les modes de transport : tramway, bus, métro, RER.


« Un bus qui transporte 60 passagers ne pourra plus en accueillir qu'une vingtaine ; un métro de 700 places, pas plus de 180 » Valérie Pécresse au JDD.

Le marquage au sol sera aussi utilisé sur les quais et dans les rames par la RATP et la SNCF.


Enfin, des gares et des stations seront fermés par la RATP et la SNCF qui ne pourront pas filtrer les entrées. C'est une idée de la présidente de la région qui réclame 5 000 forces de sécurité pour pouvoir garder toutes les entrées ouvertes.

  • Rejoins-nous sur Facebook !
  • Suis-nous sur Twitter !
  • Suis-nous sur instagram !
  • YouTube - Cercle blanc
Grille des Programmes      Qui sommes-nous ?      Mentions Légales      Contact
Logo Blanc.png
L'info capitale.
© 2020 - DigiParis - tous droits réservés