• Capucine

EUROPE 1 ET LA LAMPE D ALADIN

Cette rentrée sera-t-elle celle du repositionnement ?



PHOTO FRED DUFOUR/AFP


Depuis plusieurs années si il y a bien une station de radio scrutée à la loupe et qui suscite toutes les interrogations, c'est bel et bien l'emblématique station bleue, Europe 1.

Avec des audiences qui se sont effondrées depuis plusieurs années, la célèbre station se retrouve aujourd'hui la dernière des radios généraliste avec un triste record à la baisse : une part d'audience de 3,9% et une audience cumulée à 5%.

Mais que se passe t-il donc dans l'ancienne radio de la rue François 1er ?

Depuis plusieurs années cette radio se recherche une identité perdue, loin de celle des Philippe Gildas, Pierre Bellemare et autre Coluche, qui ont fait les belles heures de cette radio populaire.

Une radio qui peine à retrouver une grille, qui change chaque année, voire chaque demie rentrée (septembre et janvier), où l'auditeur ne s'y retrouve plus, tant les cases sont bousculées.

Deuxième problème, la valse des animateurs qui ne restent en majorité pas plus d'une année, à part quelques uns, comme Christophe Hondelatte, plus que nécessaire sur cette antenne.

Des animateurs emblématiques écartés pour la saison prochaine

Et le moins que l'on puisse dire c'est que ce n'est pas cette année que les choses vont changer. En effet, la station nouvellement installée rue des Cévennes annonce se séparer d' Anne Roumanoff, Pascale Clark, Julian Bugier (qui souhaite se concentrer sur les élections de l'année prochaine), Eva Roque, qui part sur France Inter et Matthieu Belliard, ou un démenti à ensuite été posté...Bref, encore un rebattage de cartes, pour une station qui semble ne pas voir ses vœux s'exaucer.

Une situation qui n'est peut être pas étrangère à la place que prend Vincent Bolloré, désormais premier actionnaire d'Europe 1 et qui semble mettre en place un vaste plan d'économie, tant sur les CDI qui vont être réduits avec un plan de départs volontaires, que sur les salaires des animateurs.

Retours d'anciens animateurs ?

Une rentrée et un mercato qui vont être au centre de toutes les attentions, puisqu'il ne serait pas impossible de voir arriver quelques animateurs du groupe Bolloré sur les ondes, comme Pascal Praud, ou encore un retour de Jean-Marc Morandini, pape des anciennes matinées avec le Grand Direct Des Médias, entre autre, une case reprise depuis par Philippe Vandel et pourquoi pas le retour de Cyril Hanouna, déjà passé par la station en 2015/2016 ?

Le retour aux fondamentaux avec des animateurs historiques, une grille qui se stabilise, de vrais rendez-vous, resignés d'année en année afin de fidéliser l'auditeur, et peut être une lampe d'Aladin afin de pérenniser 3 vœux, voilà ce que l'on souhaite à Europe1.

0 commentaire