DISPARITION DE DELPHINE JUBILLAR : UNE AUTRE AFFAIRE VIGUIER ?

Ces deux affaires troublantes qui restent inexpliquées




Photo : Archives personnelles



7 mois. 7 mois que cette affaire tient la France en haleine. 7 mois que des centaines de personnes se mobilisent pour retrouver Delphine Jubillar, cette jeune infirmière de 33 ans, disparue mystérieusement dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020, sans laisser la moindre trace.

Retour sur les faits :

En cette période de fin d'année, la jeune infirmière, toujours enjouée selon ses proches, s'active pour préparer les fêtes de Noël, importantes pour la maman de Louis, 6 ans et Elyah, 18 mois.

Un Noël certes, mais pas comme les autres, car ce sera le dernier en famille. En effet, Delphine a décidé de partir du foyer, après un mariage qui s'est essoufflé et une annonce, quelques mois plus tôt, de son désir de divorcer.

Ce Noël a donc une atmosphère particulière, puisque la jeune maman compte partir avec ses enfants, juste après. Mais elle n'en aura pas le temps.

Mais que s'est-il passé dans le nuit du 15 au 16 décembre 2020 ? Nul ne le sait.

Après avoir regardé un film avec son fils, plus personne ne reverra Delphine. C'est son époux qui donnera l'alerte à 4h du matin, constatant l'absence de son épouse.

Depuis, de battues citoyennes en perquisitions, d'objets retrouvés en fausses pistes, rien n'a permis de retrouver la jeune femme, ni même d'émettre la moindre hypothèse réelle sur ce qui lui est arrivé.

Juste des témoignages de proches, collègues, affirmant qu'elle n'aurait jamais laissé ses enfants derrière elle.

Le 16 juin 2021, Cédric Jubillar, le mari de la jeune femme, est mis en examen et toujours incarcéré à ce jour, divers éléments ayant conduit le juge à prendre cette décision.

Mais cette affaire ,n'est pas sans nous en rappeler une autre : l'affaire Viguier.

L'affaire Viguier, troublante disparition


27 février 2000. Suzanne Viguier est raccompagnée à 4h30 par son amant à son domicile. Personne ne la reverra. Jamais plus. Et comme pour l'affaire Jubillar actuellement, pas une trace de la jeune mère de trois enfants, mais en revanche, un scénario quelque peu similaire.

Suzanne Viguier est une jeune femme de 38 ans, professeur de danse. Elle est mariée depuis 1988 à Jacques Viguier, professeur de Droit à Toulouse.

Et comme dans le couple Jubillar, la relation s'est étiolée, après la découverte d'infidélité de son mari, ce qui poussera en février 2000 la jeune femme à prendre la décision de divorcer, après avoir rencontré de nouveau l'amour.

Et le scénario troublant s'enclenche.

Suzanne rentre à 4h30 du matin d'un tournoi de tarot, raccompagnée par son nouveau compagnon, à son domicile toulousain, où dorment son mari et ses enfants. Elle ne réapparaîtra jamais.

Son mari entendu par les enquêteurs dira l'avoir vu dormir sur le canapé avant 10 heures du matin, avant de partir faire son jogging. Plus personne n'aura la moindre nouvelle de Suzanne.

Son époux signalera sa disparition au commissariat le 1er mars 2000, puis déposera plainte pour « enlèvement et séquestration » le 8 mars suivant.

Et cette fois-ci l'enquête s'emballe vite, puisque deux jours plus tard, Jacques Viguier est convoqué par la SRPJ de Toulouse et placé en détention provisoire le 11 mars 2000. Elle durera 9 mois.

Son procès s'ouvre en avril 2009 et s'achevera dix jours plus tard par l'acquittement de Jacques Viguier.

Cependant, le Procureur Général de la Cour d'Appel de Toulouse, interjette appel du verdict, voyant le professeur de Droit renvoyé devant la justice.

Le second procès s'ouvre le 2 mars 2010, sous les projecteurs d'une couverture médiatique très présente là aussi sur cette affaire.

Le 20 mars 2010, Jacques Viguier est de nouveau acquitté, après dix ans de tourmentes et d'épreuves pour cette famille.

A ce jour, l'affaire Suzanne Viguier demeure un mystère. Personne ne l'a jamais revu, aucun signe n'aura permis de retrouver la moindre trace de la jeune femme.

Alors l'affaire Jubillar connaîtra-t-elle un dénouement différent ou viendra-t-elle grossir le nombre de cold-case, laissant place à toutes les supputations, à tous les doutes et à toutes les souffrances pour des proches qui ne vivent souvent plus que pour découvrir la vérité ? Les semaines ou mois à venir seront sûrement décisifs.

Aujourd'hui environ 300 « cold-case » attendent une résolution en France et sur les 40 000 disparitions d'individus chaque année en France, 10 000 restent non-élucidées.

0 commentaire