Chernobyl : la grande minisérie de HBO


Source: HBO

« There was nothing sane about Chernobyl »



Le 26 avril 1986, un des réacteurs de la centrale nucléaire « Lénine » situé à quelques kilomètres de la ville de Prypiat explose. Cette catastrophe reste à ce jour, l’incident nucléaire le plus important de l’histoire.


Aujourd’hui une minisérie de 5 épisodes est dédiée à cet événement et autant vous dire que cette dernière vaut le détour. Ici il n’est pas question de dramatiser les faits ou d’arrondir les angles ; tout y est présenté de manière brutale et froide. De la reconstitution de l’accident dans le 1er épisode jusqu’au destin funeste des pompiers ayant été combattre l’incendie de la centrale dans l’épisode 3 en passant par l’ingérence du gouvernement. Rien n’est laissé au hasard et la série n’hésite pas à nous mettre face à l’horreur qui a suivi l’explosion ; on est face à une réalisation sobre mais terriblement efficace et anxiogène.


« Chernobyl » n’est clairement pas une œuvre que tout le monde pourra apprécier ; certaines séquences peuvent devenir difficiles à regarder soit par le réalisme du sort réservé aux personnes irradiées ou par la sensation de stress émanant de certaines scènes (la fin de l’épisode 2 en est un exemple parfait). Mais résumer la série de HBO à cette horreur serait une erreur, tout d’abord car elle ne l’affiche jamais gratuitement mais aussi car elle y est présentée par des acteurs parfaits dans leurs rôles que ce soit la population qui ne comprend pas la gravité de l’événement (la pluie de cendres radioactives de l’épisode 1 où les habitants de Prypiat sont ébahis devant ce spectacle, un passage aussi bien poétique que morbide) que les scientifiques et politiciens qui tentent, impuissants, de limiter les morts.


Enfin, HBO oblige, la série dispose de moyens colossaux et cela se ressent avec la reconstitution de l'explosion de la centrale, l’évacuation de la ville… Tout est mis en place pour que l’importance de l’événement soit parfaitement mis en scène. Le seul « défaut » (si l’on peut appeler ça un défaut) est que tous les acteurs parlent ici anglais ; alors ce n’est pas choquant mais pour une série se déroulant exclusivement en URSS cela peut dérouter durant les premières minutes de visionnage. Mais bloquer sur ce détail serait une erreur monumentale, on est face à l’une des meilleures mini-séries de HBO depuis « Band of Brothers » et après la déroute qu’a été « Game of Thrones » pour certains, « Chernobyl » est en passe de tenir toutes ses promesses. (3 épisodes sur 5 sont sortis lors de la rédaction de cet article).



« Chernobyl » est actuellement diffusé aux Etats-Unis sur la chaîne HBO, et est disponible en France grâce à OCS.


Le trailer de la série:



  • Rejoins-nous sur Facebook !
  • Suis-nous sur Twitter !
  • Suis-nous sur instagram !
  • YouTube - Cercle blanc
Grille des Programmes      Qui sommes-nous ?      Mentions Légales      Contact
Logo Blanc.png
L'info capitale.
© 2020 - DigiParis - tous droits réservés